mercredi 1 février 2017

10 astuces pour progresser super vite en anglais


Dans cet article, découvrez nos 10 meilleures astuces pour progresser à la vitesse de l'éclair en anglais. En séjour linguistique à l'étranger, essayez de suivre ces conseils et vous serez surpris.e des résultats !

1. Se mettre en immersion totale grâce à un séjour à l’étranger

Vous apprendrez potentiellement mieux l’anglais en 1 an sur le sol anglophone qu’en 10 ans de cours en France. On apprend l’anglais en l’écoutant et en le parlant, or dans le système d’apprentissage français… on écrit. Pas très pratique pour communiquer avec son nouvel ami américain. Faire des exercices à trous pour l’emploi du BE+ING c’est bien mais quand il s’agit de se présenter de manière spontanée, il n’y a souvent plus personne… Il faut jouer la carte de l’immersion totale. TO-TA-LE. Se mettre en colocation avec des étrangers est par exemple une très bonne solution. Ils parlent souvent mieux anglais que nous, Français… Si vous êtes entre Français, imposez-vous de ne parler qu’en anglais ! C’est curieux au début mais vous vous y ferez, c’est très efficace ! En fait, d’une manière générale, fuyez les Français, car rester entre Français c’est le meilleur moyen de ne pas progresser.

2. Ne parlez qu’à des étrangers, au moins au début

En effet, les anglais natifs vont parler trop vite pour vous et vont utiliser des expressions spécifiques qui vous seront sûrement inconnues... Des étrangers en apprentissage ou avec un bon niveau d’anglais vous permettront de ne pas vous décourager. Avec un débit plus lent et un anglais plus formel, vous serez à même de comprendre beaucoup mieux ce qu’on vous dira. De quoi se sentir à l’aise !



3. Ne perdez pas confiance en vous

C’est la règle clé : ne perdez jamais confiance en vous. On peut se sentir un peu déboussolé au regard d’une soirée où on ne comprend rien de ce qui se dit, quand on rigole bêtement aux blagues qu’on ne comprend même pas, quand on se sent tellement bête car on est incapable de comprendre ni de répondre à une simple question posée… La boule au ventre, la crainte de devoir parler. C’est psychologiquement et physiquement éprouvant. Apprendre une langue n’est pas de tout repos, il faut s’accrocher et tenir bon. Tout le monde passe par là .N’ayez pas honte de faire répéter les phrases que vous ne comprenez pas, ni de demander à tourner la phrase différemment. Et surtout, ne perdez pas espoir. Ce n’est qu’une question de temps avant que vous ne soyez capable de converser. Courage !

4. Acceptez de vous tromper

Et accessoirement d’avoir un peu honte. Mais il n’y a pas de quoi être honteux quand on apprend une langue, il faut bien se lancer. On fait des erreurs, on dit le contraire de ce qu’on veut dire, mais on échange et on communique en anglais, c’est l’essentiel. Les gens voudront toujours vous parler et ne vous en voudront pas pour les erreurs commises !



5. Notez les nouveaux mots appris dans un carnet

Motivez-vous pour un apprentissage utile, plutôt que des listes de 10 mots par jour que vous ne tiendrez de toute façon jamais. Il vaut mieux noter des expressions qui vous seront utiles et que vous serez sûr de réutiliser. Un mot, une expression, quelque chose qui revient plusieurs fois par jour ou qui vous servira à plusieurs reprises : notez-le ! Prenez soin de vérifier la traduction, et vous aurez appris un nouveau mot. Félicitations !

6. Essayez de réutiliser les nouveaux mots appris

Entendre et comprendre les mots c’est un fait, les notez dans un carnet aussi, mais savoir les réutiliser en est un autre. S’approprier un mot est plus difficile, il faut vous forcer à le faire. Abusez du carnet ! C’est le moyen idéal de maîtriser au mieux les nouveaux mots appris la veille. Cela vous permettra de passer de « Can I have the coffee directly, please ? », à « Could I have the coffee straight away, please ? ». D’utiliser « Hold on » au lieu de « Wait ». Ça sonne tout de suite mieux, n’est-ce pas ?

 7. Parlez à vous-même en anglais !

Schizophrène ? Non pas du tout. Ne vous est-il jamais arrivé de vous parler à vous-même, intérieurement ou non ? Faites-le en anglais, c’est tellement efficace pour progresser ! Vous vous rendrez vite compte que votre cerveau prend le rythme. C’est sûrement en vous-même que vous parlerez le meilleur anglais d’ailleurs : pas de stress à avoir un trou, pas de peur de se tromper… Excellent pour travailler votre accent d’ailleurs ! Reprenez par exemple un sujet que vous n’avez pas su traiter correctement dans la journée et faites-en le tour en rentrant le soir. Avec le temps, ça deviendra de plus en plus facile de rejouer les dialogues. Et puis, tenir une discussion complète, même seul, c’est super agréable et bon pour le moral !



8. Notez les mots qui vous manquent ! Le retour du carnet ! 

Vous vous apercevez qu’il vous manque un mot ? Notez-le dans le fameux carnet. Avec un dictionnaire, vous pourrez rapidement lier les exercices précédents (pour apprendre de nouveaux mots !). Notez tout de suite, sinon vous ne vous en souviendrez jamais. Faites vraiment cet exercice, car sinon vous vous retrouverez coincé à chaque usage du mot. « Comment on disait déjà ? », « C’est dingue, j’ai regardé hier, mais je ne m’en souviens plus… ». Avec le petit carnet vous gagnez du temps et surtout en le réutilisant vous l’apprendrez bien plus vite, ce nouveau mot !


9. Ne vous attardez pas trop sur la grammaire (au début) 

La grammaire c’est bien mais quand on veut apprendre et communiquer rapidement, c’est pas le plus efficace. Ecoutez, et répétez. C’est bien souvent la meilleure solution au début. Vous vous retrouvez rapidement à dire « It’s been a long day ! » plutôt que « We spent a long day ». Pourquoi utiliser un temps plutôt qu’un autre ? Aucune idée au début, mais ça viendra. Avec l’usage, vous pourrez vous replonger dans la grammaire, et vous verrez que ça sera plus clair ensuite.

10. Restez fier.ère de vous

On fait toujours des erreurs, toujours. Même après 1 an, vous pourrez vous retrouver dans une situation où les mots vous manqueront. Ce n’est pas votre langue maternelle, et ce n’est pas grave du tout ! Ceux qui ne parlent qu’une langue sont toujours les premiers à pointer vos défauts. La jalousie ou le manque de tolérance ne valent pas la peine de s’énerver, vraiment. Et puis n’oubliez jamais, un beau sourire, c’est universel !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire